Le monde face à l'émancipation de la femme

Pendant longtemps, la femme est restée dans l’ombre des hommes et la parité semblait ne jamais pouvoir exister. Mais grâce à des femmes combattantes de ces théories, aujourd’hui on parle de femme émancipé et même si le statut de la femme n’est pas satisfaisant, elle est mieux. Cet article vous oriente mieux sur le sujet

Que doit-on savoir

En parlant d’émancipation, l’on soulève de grandes idées polémiques mais ce qu’il en résulte est le fait de se libérer, d’agir en son nom dans ses affaires et gérer ses revenus sans l’assistance d’une personne quelconque, qu’elle soit tuteur ou pas. C’est cette définition, qui a été mis en comparaison à un moment donné à l’état des femmes qui jadis n’avait aucun droit dans la société. Elles étaient faite pour faire des enfants, pour n’avoir leur mot dans les affaires de la gouvernance et n’avait aucun siège d’ailleurs dans aucune institution étatique. Le principe d’égalité de la femme à l’homme n’existait pas encore. Et ceci jusqu’au moment où les femmes en avaient mares et se sont battu contre la domination des hommes jusqu’à obtenir les résultats dont elles jouissent à notre ère. Mais des véritables doutes de leur émancipation persistent.

Sont-elles véritablement émancipées ?

A cette question qui demeure l’objet de nombreuses réflexions permanente, les réponses sont multiples. Il n’est d’aucun secret pour tous que la bible fait clairement comprendre que la femme est inférieure à l’homme et se doit de lui soumettre et remet ainsi en cause leur émancipation. En effet, les femmes vivent justes dans un semblant d’émancipation car elles se cachent pour la plupart derrière les hommes d’après le dicton. Dans le monde entier, les femmes peinent à faire leur entrées dans l’arène de la politique. Elles sont de minorités et ne semblent pas voir la chose.et que la gouvernance ne les intéressent pas. Dans beaucoup d’autres aspects encore, elles manquent un peu de leadership et ne seraient pas capable de faire tout ce que font les hommes bien qu’elles leurs sont supérieure en nombre.

A lire :   La parité de par le monde