Investir dans la fonte est-il fiable ?

Les métaux sont un domaine qui vous intéresse et vous souhaitez y investir ? Eh bien, sachez que la fonte est un métal qui rapporte énormément en termes d’investissement. Cet article vous renseignera plus sur le sujet.

Généralités sur la fonte

La fonte est un métal, un alliage de fer et de carbone. La fonte est issue de la fusion du fer dans les hauts fourneaux. Il en existe trois types : la fonte grise, la fonte ductile et la fonte blanche. La fonte grise résiste plus à la corrosion. Elle est plus utilisée dans l’industrie automobile pour fabriquer les pièces détachées des motos et véhicules. Elle est encore appelée fonte GL. La fonte ductile ou fonte GS quant à elle, est un alliage de fer et de carbone auquel on a rajouté du magnésium. Elle est plus proche de l’acier. La fonte blanche par contre est résistante à l’usure et à la corrosion. Elle est plus utilisée dans la fonderie d’art. en voir plus pour obtenir plus d’informations sur ce précieux métal.

Utilité et valeur de la fonte

La fonte est utilisée dans les industries lourdes et les industries de pointes. Avec la fonte, on fabrique des pièces métalliques. L’industrie automobile l’utilise pour créer les pièces solides des moteurs. Dans le domaine de l’habitat, la fonte sert à fabriquer les plaques de cheminées, les baignoires, les tuyaux, les radiateurs de chauffage et même les appuis de portes et fenêtres.

Le prix de cette dernière dépend de sa qualité. Par exemple, la fonte à graphite sphéroïdale et la fonte à graphite lamellaire sont plus coûteuses sur le marché, car elles sont plus utilisées dans le domaine de l’industrie. Les investisseurs doivent donc tenir compte de ce détail pour investir. Par contre, chez le ferrailleur, le prix de la fonte varie entre 0.15 et 0,30 euro. Ce qui conduit à 150 euros, la tonne. Mais, ce prix peut flamber jusqu’à 300 euros pour une fonte de qualité supérieure. Il faut noter que le prix de ce minerai baisse lorsque l’économie est en chute et hausse dès que tout va mieux. 

A lire :   Aérotherme à gaz: que pouvons-nous en savoir ?